J'aime pas cette journée !

Publié le par Dunno

cat.jpgIl y a des jours qui dès le réveil s'annoncent pourris. On appelle ça "des jours sans". Des jours sans joie, sans envie, sans idée, sans motivation, sans sourire... sans rien. Bref, des jours où rien que le fait d'ouvrir un œil, ça fait chier grave. Des jours où je préfèrerai largement rester dans mon lit à rien foutre, à buller devant la télé, histoire d'avoir une raison valable de m'emmerder. Un dimanche par exemple.

Mais non, évidemment, cela tombe toujours un jour où il faut aller bosser.

Ces jours-là, je me rends compte que je me suis gourée de voie. J'aurai dû être tueur à gages ou un truc comme ça. Ou bien un mutant, comme dans les x-men, avec un pouvoir terrible genre... bazooka humain.

Ouais nan, tueur à gages c'est mieux. Tueur à gages invisible, c'est plus sournois. Avec une équipe de nettoyage invisible, comme ça personne se rendrait compte de rien.

En fait nan, tueur à gages mutant qui tuerait les gens par la pensée. Voilà. C'est bien, ni vu ni connu.

Je serai super riche, vu le nombre de personnes que je pourrai buter à la journée. Voyons voir...

7h : mon réveil sonne et au moins une fois sur deux, c'est une chanson de Sexion d'Assaut. Boom. 10 morts. Ca leur apprendra à se balader en troupeau à ces cons. Pareil pour Shy'm. Pareil pour Lady Gaga. Pareil pour tous les chanteurs à la con qui polluent la bande FM le matin. Et les animateurs avec, tiens. Bonjour le monde !

7h50 : je me lève, pasque bon, je suis déja en retard et ca y est je suis déja gavée. Une journée sans qui s'annonce. J'arme mon bazooka mental, je prends des recharges mentales en plus, ça va être du lourd. Si mes fringues étaient vivants, ils seraient passés à la trappe aussi. Je sais pas quoi mettre, j'ai rien à me mettre... Marre.

8h30 : BOOM, connard de chauffeur de bus. Ca t'apprendra à être en retard.

8h31 : BOOM... On avance vers le fond, c'est marqué dans le bus, c'est pas compliqué non ?

8h35 : j'arrive sur le quai de la gare. Les gens marchent de travers, ça a le don de m'énerver. Un coup je vais à gauche, non à droite ho et puis tiens, je m'arrête... En plus ça râle si on les bouscule. BOOM, t'as qu'à marcher droit, connard.

8h40 : si y a une femme enceinte qui monte dans le train, je la zigouille. Façon Jigsaw. Rien à foutre.

9h, comme d'hab je suis en retard. Ce qui m'énerve encore plus. Je fais le compte et je me rends compte qu'en moins de deux heures, j'ai déja abattu une quinzaine de personnes. Il faut que je pense à aller faire un tour sur le site de la CIA. En plus, avec mon gabarit, je passerai super inaperçue.

Sauf si on m'envoie en Russie. Ou en Asie.

Je me demande combien c'est payé un tueur à gages... 10 000 par tête ? Plus ? De toutes façons, au rythme où je vais, je ferai vite fortune en quoi, deux semaines ? Et j'ai pensé à tout : vu que je buterai surtout les gens dans les transports publics et dans la rue, le temps qu'on recoupe tous ces évènements tragiques avec moi, j'aurai largement eu le temps de m'enfuir dans une île déserte. Enfin plus ou moins déserte.

Au boulot c'est un peu plus compliqué. Je pourrai peut-être buter une de mes chefs, qui sait ? Surtout quand elle me dit un truc du genre "ha, vous avez pas mis de sous-chemises dans le dossier ? C'est mieux avec les sous-chemises, sinon je suis perdue, moi !" Ha oui ? 35 ans, toutes tes dents, un bac + 5 de Sciences-po et t'arrive pas à consulter un dossier s'il est pas sectionné en 20 sous-dossiers ? Encore il aurait la taille d'un annuaire, je comprendrais... Mais là, je comprends pas, non. Je comprends pas pourquoi tu sors pas tes doigts de ton cul pour te les enfoncer dans la gorge et t'étouffer avec. Tu m'énerves. Crève, meurs, fous moi la paix et va brûler en Enfer. BOOM.

Mais ça je pourrai pas, même si j'avais mes super pouvoirs de mutant. C'est trop grillé.

Ou alors, il faudrait que je fasse ça à distance, un soir, quand elle est chez elle et moi je suis chez moi. Je l'imaginerai dans ma tête et BOOM ! Fini, plus de chef. Mais le problème, c'est le lendemain, où il faudra jouer la surprise, voire la tristesse, faire semblant d'être humaine pour éviter de se faire avoir. Je risque d'avoir un peu de mal.

Mouais, en fait c'est compliqué d'être tueur à gages mutant. Dans tout ça, je me rends compte que si j'ai pas de contrats pour tuer tous ces gens-là, je serai jamais payée en fait. Je vais pas tuer des gens gratis non plus !

CQFD : aujourd'hui c'est vraiment une journée sans. Même mon fantasme de pouvoir buter des gens en tout impunité est pourri !

Commenter cet article

Sogirl 07/05/2012 17:20

Merde c'était vraiment une journée de merde celle là...